Iran Manif - Les agents du régime des mollahs en Iran ont profané des tombes de victimes des exécutions politiques des années 1980. Une terrible vague d'exécutions avait alors balayé le pays lorsque les mollahs avaient instauré la dictature religieuse et que les Iraniens étaient descendus en masse à Téhéran et dans les grandes villes de province pour rejeter la tyrannie. 

 

En réponse à cette manifestation gigantesque d'un demi million de Téhéranais le 20 juin 1981, Khomeiny avait donné l'ordre de tirer sur la foule. Les rafles et les exécutions avaient alors commencé, déclenchant du coup la résistance de tout un peuple. Ce sont des dizaines de milliers d'Iraniens, beaucoup d'étudiants, qui ont été fauchés par cette lame de fond des fascistes religieux.

C'est plusieurs de leurs tombes qui ont été profanées le 14 juillet dans la ville de Ghorveh, dans l'ouest de l'Iran. Un groupe conduit par un commandant de police et l'imam local, encadrés par des agents du renseignement, s'est rendu au cimetière avec des bulldozers et des pelles mécaniques et s'est mis à détruire les sépultures. 

Ces agents ont creusé la terre sur 50 cm de profondeur autour des tombes et ont brisé les pierres tombales. Il y a plus de 130 victimes des exécutions politiques des années 1980 et 12 peshmergas qui y sont enterrés. la liberté, même exécutée et sous la terre, fait toujours aussi peur aux mollahs. 

 

 

IRAN 
Mai 2018

 16 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions