Al Arabiya, 2 décembre 2017 -- L'opposition iranienne aux États-Unis a publié un livre sur le massacre de 1988, lorsque le régime iranien a assassiné des milliers de personnes qui s'opposaient à lui.

Lors d'une présentation le 1 décembre à Washington, l'opposition a appelé à faire la lumière sur ce qui se passe en Iran, y compris les exécutions de femmes, d'enfants et d'opposants au régime. Elle a également demandé que le régime iranien soit tenu responsable du massacre de 1988.

Dans cette réunion, l'ancien ambassadeur américain Adam Ereli a appelé à tenir pour responsables tous ceux qui se trouvent derrière ce massacre. « Comme le note ce livre, a-t-il dit, il existe un grand nombre de coupables de ce crime qui occupent actuellement des postes élevés dans le gouvernement iranien. »

Adam Ereli a également souligné l'importance d’appliquer une loi américaine qui demande des comptes à tous les responsables des exécutions. La loi serait similaire à celle de la loi russe Magnitsky Act, a-t-il ajouté.

Lors de la présentation de cet ouvrage, d'autres personnalités ont déclaré avoir l'intention de créer un conseil d'investigation pour enquêter sur les événements en Iran. Il serait semblable au conseil d'investigation argentin qui a découvert des crimes commis par la junte militaire, ont-ils précisé.