Reuters - Les Etats-Unis ont mis en place des sanctions contre le frère du commandant des Gardiens de la révolution (GRI), Qassem Soleimani, pour son implication présumée dans des violations des droits de l'homme dans des prisons iraniennes, a annoncé jeudi la Maison blanche.

La mesure prise par Washington gèle tous les avoirs susceptibles d'être détenus aux Etats-Unis par Sohrab Soleimani et interdit aux citoyens américains de mener des opérations avec lui.

Sohrab Soleimani est présenté comme le "superviseur du bureau du secrétaire à la sécurité et au maintien de l'ordre de l'organisation des prisons d'Etat" par le département du Trésor américain. Il est également l'ancien directeur général de l'organisation des prisons de Téhéran, visée elle aussi par des sanctions américaines jeudi.

Son frère, Qassem Soleimani, qui dirige l'unité d'élite Qods du corps des Gardiens de la révolution, a déjà été sanctionné, précise la Maison blanche.

"Les sanctions contre les pourfendeurs des droits de l'homme dans les prisons iraniennes interviennent alors que l'Iran continue de détenir injustement (...) de nombreux étrangers, notamment des citoyens américains", a déclaré jeudi le porte-parole de la Maison blanche, Sean Spicer.