Iran Manif -En Iran, lorsqu'une Iranienne épouse un étranger, sans l'accord de la justice, les enfants du couple ne sont pas reconnus par l'Etat et n'ont pas d'identité. Ils restent donc exclus de la société: ni instruction, ni existence administrative.

C'est une loi inique votée en 2006 qui crée cette situation de grande injustice. Le miistère du renseignement en Iran a porté le nombre de ces personnes à 300.000, mais un responsable du conseil économique et social, estime en s'appuyant sur des décomptes d'équipes sur le terrain que cela concerne un million de personnes dans leur majorité des enfants.

Le parlement du régime envisage d'examiner une loi qui règlerait 80% du problème, les 20% restant concernant les jeunes arrivés à l'âge de la majorité.

Or comme il s'agit d'une loi touchant au droit des femmes, dans un régime isogyne qui s'ingénie à leur refuser le moindre droit, il n'est pas du tout certain que le projet aboutisse.