fr.express.live - Le gouvernement Trump examine s’il peut rapidement armer l’Arabie Saoudite contre d’éventuelles attaques de missiles et contre l’afflux d’armes iraniennes de haute technologie au Moyen-Orient. L’émergence d’une nouvelle crise dans la région suscite de plus en plus d’inquiétude.

Selon le Wall Street Journal, les Américains tentent de désamorcer les tensions régionales après une série de développements inattendus. Des tensions politiques internes en Arabie Saoudite se sont fait jour avec l’organisation soudaine d’une vague d’arrestations sur des soupçons de corruption. De même, la mystérieuse démission du Premier ministre libanais Hariri lors de sa visite à Riyad et le lancement d’un missile iranien par les rebelles soutenus par Téhéran au Yémen. Ce missile a été abattu près de la capitale saoudienne.

Le gouvernement Trump tente de sortir de l’impasse politique au Liban. Un scénario se développe progressivement concernant ce pays, dans lequel il serait l’enjeu d’une guerre entre Riyad et Téhéran.

La menace de l’Iran

Si les États-Unis peuvent sortir de l’impasse, Washington pourra se concentrer avec l’Arabie Saoudite sur ce que les 2 pays considèrent comme la menace la plus sérieuse dans la région. Il s’agit du fait que l’Iran met de plus en plus d’armes sophistiquées à la disposition de ses alliés au Moyen-Orient, y compris le Hezbollah. Selon un porte-parole du gouvernement Trump, cette incertitude n’arrange que le Hezbollah. « Plus ça dure, et pire c’est pour les intérêts saoudiens, les intérêts américains, et ceux de nos amis ».

Une nouvelle menace pour l’Europe

L’évolution en Arabie Saoudite est également inquiétante et dangereuse pour l’Europe. Une guerre déclencherait une nouvelle vague de réfugiés et aurait des conséquences imprévisibles. Le cours du pétrole repartirait à la hausse et remettrait en cause la reprise encore fragile de l’économie mondiale.