Iran Manif -  Un responsable du régime iranien a déclaré que le missile de croisière tiré par les rebelles houthis - soutenuspar Téhéran - dimanche pour frapper le réacteur nucléaire d'Abu Dhabi, a touché une zone proche de l'aéroport où les Émirats arabes unis effectuaient une manœuvre militaire. Sadr-al Hosseini a ajouté que les médias des EAU ont affirmé que l'explosion faisait partie des manœuvres hors de la zone de l'aéroport d'Abu Dhabi.

Sadr al-Hosseini a déclaré à la télévision officielle iranienne que les milices yéménites étaient en mesure d'augmenter la capacité des missiles pour atteindre les principales villes arabes du Golfe persique. « Ils montrent qu'en détruisant des navires de guerre saoudiens, ils peuvent également accroître leurs capacités défensives », a ajouté al-Hosseini. 

« Ainsi, il est certain qu’un seul missile ne suffit pas pour Abu Dhabi et Ansar-Allah le comprendra bien vit », a dit Sadr al-Hosseini.

Il a également indiqué que le Riyad et d'autres grandes villes saoudiennes ainsi que des capitales de la coalition arabe seront les prochaines cibles des missiles houthis. 

Shariatmadari, le rédacteur en chef du quotidien iranien radical Keyhan a lui aussi fait référence à la capacité accrue des missiles Houthi. Il a déclaré que cette augmentation de la portée concerne un seul type de missiles et que cela a été reproduit à grande échelle. Shariatmadari a ajouté que Riyad sera leur prochaine cible, ce qui modifierait l'équilibre de la guerre civile au Yémen.