Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Le régime des mollahs passe sa haine sur les prisonniers et au-delà sur la population en Iran. A peine terminé le grand rassemblement pour un Iran libre qui a réuni 100.000 Iraniens et des centaines de hautes personnalités du monde entier, il a repris à un rythme effréné les pendaisons.

La dictature a exécuté 33 prisonniers du 11 au 17 juillet. Le dimanche 17 juillet a connu une hécatombe avec 2 exécutions publiques à Karadj, une exécution collective de 11 prisonnier dont une femme à la prison Ghezel-Hessar de Karadj et 3 pendaisons à Birjand.

Les appels à un changement de régime en Iran lancés par des décideurs politiques de premier plan comme José Barroso, John Baird ou Turki al Fayçal, sans parler d'une délégation de poids lourds américains, sont restés en travers de la gorge des mollahs.

C'est l'ambassadeur de France en Iran qui en a fait les frais. Il a été convoqué au ministère des affaires étrangères des mollahs à Téhéran pour se voir reprocher le respect de la liberté d'opinion et d'expression. Rien d'étonnant de la part d'une dictature religieuse.

Il est bon de noter que le régime iranien a catalogué tout ce rassemblement de terroriste, avec ses centaines de parlementaires, d'élus et d'hommes et de femmes politiques venus soutenir l'alternative démocratique.

Autant dire que ce rassemblement à fait fait trembler toute la théocratie qui a senti passer le vent du boulet. Des délégations imposantes des pays arabes étaient là, d'autres de toute l'Europe, une soixantaine de pays en tout pour apporter leur soutien à la présidente élue de la résistance iranienne Maryam Radjavi. 

Les mollahs ccomme à leur habitude s'en sont pris à la population. 22 exécutions, dont deux en public aujourd'hui, en sept jours. De quoi afficher une fois de plus leur extrême instabilité.

 

IRAN 
Novembre 2018

  6 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions; septembre : 33 exécutions; octobre : 25 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions