Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Un article de Jean-Paul Bourgès - Après des années de dictature théocratique, bien trop nombreuses, l’Iran a réussi à convaincre le monde occidental que la présidence du souriant Hassan ROHANI correspondait à une évolution qui permettait de réintroduire son pays dans le concert des nations avec lesquelles il est normal et satisfaisant pour tous de faire des affaires. Tout ce que l’Union Européenne compte comme dirigeants avides de relancer leurs économies fait donc la queue pour se rendre à Téhéran avec un carnet de commande à la main.

Pour amuser la galerie, on raconta même, il y a quelques jours, que désormais, à Téhéran, les femmes qui sortiraient dans la rue sans être habillées selon le « standard islamique » ne seraient plus arrêtées et punies ! Vous rendez-vous compte ? Quelle avancée ! Madame Federica MOGHERINI, une sorte de Ministre des Affaire Etrangères de L’Union Européenne, pourrait presque éviter de porter le foulard pour rencontrer les mollahs !

out ce boniment qu’on nous sert depuis des mois et des mois, en oubliant prudemment le nombre de pendaisons, y compris de mineurs lorsqu’ils furent arrêtés, est en train de voler en éclat devant l’embrasement qui touche non seulement Téhéran, mais de nombreuses villes, en particulier vers l’ouest du pays (Je vous invite à vous connecter sur le site de la Résistance iranienne, qui suit d’heure en heure les événements et diffuse des vidéos que vous ne risquez pas de voir sur les chaînes de télévision françaises : CNRI ).

Mais pourquoi une telle omerta sur ce qui se passe en Iran ? Pardon, mardi après-midi le Ministère des Affaires Etrangères a publié un communiqué, façon guimauve et langue de bois, pour dire que la France était préoccupée par ce qui se passe en Iran. Préoccupée ? Oui, mais par quoi ? Par les contrats déjà signés qui pourraient être remis en cause ? Par les contrats que le Ministre Jean-Yves LE DRIAN pensait pouvoir signer lors de son prochain voyage … qu’il s’est bien gardé d’annuler. Trente morts du fait de la répression des manifestants que mènent les Pasdarans, ces troupes d’élite du régime qui ont vaillamment combattu en Syrie aux côtés des soldats de Bachar El ASSAD ! Trente morts, c’est bien peu par rapport au carnage contre son peuple déclenché par « le boucher de Damas » lorsqu’il fut, lui aussi, confronté à un soulèvement lors des « printemps arabes ».

La doxa officielle est toujours la même : on ne prend pas position lorsque les troubles ne franchissent pas les frontières. L’Autriche confie la Justice, la Défense et les Affaires Etrangères à un parti d’inspiration nazie … problème intérieur. L’Espagne jette en prison des élus, organise des élections qu’elle perd et maintient en prison des élus … problème intérieur. L’Iran fait tirer ses troupes d’élite sur la population qui manifeste … problème intérieur.

Nous, notre gravissime problème intérieur, qui met en cause la solidité de notre pays, c’est l’appât du gain, la primauté donnée au business sur tout autre considération … en résumé, c’est notre lâcheté de prédateurs avides et sans principes.

Jean-Paul BOURGЀS 3 janvier 2018

Petit additif, mercredi à 10 h : le voyage de Jean-Yves LE DRIAN, prévu pour vendredi, est reporté à une date ultérieure. Reporté pas supprimé. Et Hassan ROHANI a eu Emmanuel MACRON au téléphone pour lui demander d'agir contre les militants du CNRI qui sont basés à Auvers-sur-Oise.

 

IRAN 
Septembre 2018

  18 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions