Iran Manif - Narguesse (Narges) Mohammadi, militante des droits humains en Iran est entrée en grève de la faim le 18 mai. Elle entend protester contre le fait qu’on la prive de ses médicaments et de soins médicaux en prison. Empêchée de suivre le traitement quotidien que lui a prescrit son médecin, son état de santé s’est dégradé. Le 18 mai, elle souffrait de crises de tachycardie si violentes que ses codétenues l’ont amenée six fois à l’infirmerie. Mais les autorités carcérales ont refusé de lui remettre ses médicaments.

Lire la suite...



Iran Manif – Arrêtée il y a peu pour sa défense des droits humains et des droits des femmes en Iran, la journaliste Narguesse Mohammadi subit de nombreuses pressions à la prison d’Evine. S’étant rendue à de nombreuses reprises à l’infirmerie pour y prendre le traitement qu’elle suit depuis six ans pour une maladie grave qui l’affecte, elle a essuyé refus après refus. Or le jour de son arrestation à son domicile, le 5 mai, elle avait emmené tous ses médicaments avec elle.

Lire la suite...

Ground Report, 7 mars 2015 (Berlin) - A la veille de la Journée internationale des femmes, des représentantes des cinq continents se sont retrouvées à la conférence pour la tolérance et l'égalité contre l’intégrisme et la misogynie. Ce rassemblement était centré sur la fin de l’intégrisme islamiste et l'oppression qu'il engendre pour les femmes en coupant court à la stratégie de complaisance avec l’Iran, épicentre de ce fléau.

Lire la suite...

Par Jack CRONE

Dailymail.com, 3 janvier - L’Iran est confronté à une crise d'abus de drogues par un nombre record de femmes jeunes et bien éduquées accros à la méthamphétamine en cristaux
• Au moins six millions sur les 77,7 millions d'habitants de l'Iran ont des problèmes liés à la drogue
• La dépendance à la meth en cristaux est répandue à travers toutes les classes sociales
• Beaucoup de femmes instruites se retrouvent coincées dans un changement de cultures
• La jeune génération résiste aussi de plus en plus au strict mode de vie islamique

Lire la suite...

Par Soona Samsami*

THE HILL'S FORUM - Blog du Congrès américain - 3 décembre - Ces dernières semaines plus d'une vingtaine d’Iraniennes ont fait l'objet d'une vague d'attaques effroyable à l’acide laissant des cicatrices permanentes sur leur visage et leur corps. Une des victimes est morte de ses blessures à Ispahan après avoir reçu de l’acide sur le visage lancé par une bande de voyous soutenus par l'Etat.  Mais loin d'être un signe de force, ces lâches attaques visant des femmes sans défense montre la faiblesse d'une théocratie aux abois incapable de contenir l'opposition sociale grandissante contre son régime - opposition conduite par des femmes.

Lire la suite...