Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Associated Press - Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a accusé le 11 juillet l'Iran d'utiliser ses ambassades pour préparer des attentats terroristes en Europe et a averti Téhéran que ses actions auront " un coût très élevé " après avoir menacé de perturber l'approvisionnement en pétrole du Moyen-Orient.

Les commentaires de M. Pompeo sont venus lors d'un court voyage aux Émirats arabes unis, un allié loyal des États-Unis, et alors que les hauts responsables américains terminaient trois jours de pourparlers en Arabie saoudite voisine sur la lutte contre les menaces de l'Iran et la privation de revenus pétroliers.

"La semaine dernière, des Iraniens arrêtés en Europe se préparaient à mener un complot terroriste à Paris, en France. Nous avons vu ce comportement malveillant en Europe", a déclaré M. Pompeo dans une interview accordée à Sky News Arabia.

L'équipe américaine aux pourparlers en Arabie saoudite, dirigée par Brian Hook, directeur de la planification des politiques du département d'État, a tenu à se concentrer sur l'arrestation, plus tôt ce mois-ci, d'un diplomate iranien affecté à Vienne qui serait impliqué dans le complot à la bombe contre le rassemblement d'un groupe d'opposition iranien en France le 30 juin, selon un haut responsable américain.

L'arrestation de l'envoyé en Allemagne est intervenue après qu'un couple d'origine iranienne a été arrêté en Belgique et que les autorités ont signalé avoir trouvé des explosifs puissants dans leur voiture.

Le responsable américain a déclaré que l'administration prend " très au sérieux " l'arrestation du diplomate et y voit la preuve que l'Iran utilise des enceintes diplomatiques en Europe et ailleurs comme couverture pour préparer des attentats terroristes. Il a rejeté les suggestions iraniennes selon lesquelles il s'agissait d'une opération destinée à accuser faussement l'Iran de terrorisme.

 

 

IRAN 
Septembre 2018

  18 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions