Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Le régime iranien prend un malin plaisir à humilier et dénigrer les minorités ethniques et religieuses. Quand il ne persécute pas les Bahaïs, qu'il ne réprime pas les sunnites, qu'il ne pend pas les Baloutches, ou ne tabasse pas les Kurdes, il s'en prend aux Azéris dans des séries tv méprisantes ou les rabaissent dans les journaux. Cette fois, une de trop, c'était dans un journal.

 

Les Azéris vivent dans les deux provinces d'Azerbaïdjan de l'est et de l'ouest, dans le nord-ouest du pays. Ils constituent la plus grande minorité ethnique de l'Iran. Leur langue est très proche du turc. Les Azeris ont donné de grand héros à l'Histoire de l'Iran et sont une matrice majeure de révolutionnaires et de grands patriotes. Très fiers de leur héritage, ils sont prompts à s'enflammer et le régime des mollahs les redoute.

Ainsi dخnc le 28 juillet, les Azéris sont descendus en masse dans les rues des grandes villes de leurs provinces. Des foules importantes ont déferlé pour protester contre cette nouvelle humiliation. Dans la grande ville d'Oroumieh, les agents ont tiré des balles en plastique sur la foule, faisant des blessés. Mais les jeunes ont réagi en s'en prenant aux gardes de la  sécurité. Les coups ont plu des deux côtés. Les jeunes ont mené plusieurs raids contre les forces de sécurité.

A Tabriz, les autorités ont eu très peur, alors elles sont lâché leurs "chiens" sur la foule. les gardes ont chargé les cortèges et fait de nombreux blessés.

Les autorités en ont profité pour arrêter à tour de bras dans plusieurs villes de ces deux provinces. Le gouverneur d'Oroumieh a avancé pour prétexte que les manifestations, spontanées, n'étaient pas autorisées.

Aucune information n'a filtré pour l'instant sur le  sort des manifestants arrêtés. Une femme, Roghieh Alizadeh, se trouve parmi eux. L'épouse  de l'écologiste Abbas Lessani - emprisonné de longs mois et libéré - filmait la manifestation quand elle a été violemment interpelée. 

 

 

 

IRAN 
Septembre 2018

  29 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions