Les États-Unis envoient un signal au commandant de la force Qods de l'Iran

Wall Street Journal - Editorial - 6 mai - La Maison-Blanche a annoncé dimanche qu'elle allait déployer un groupe d'attaque de porte-avions et une force opérationnelle de bombardiers dans le golfe Persique. Il ne s'agit pas d'une provocation, mais d'un message de dissuasion pour l'Iran, ses mandataires au Moyen-Orient, et en particulier pour le général de division iranien Qassem Soleimani.

Lire la suite...

Euractiv.com - Les politiciens occidentaux qui défendent le statu quo dans les relations avec l'Iran sont coupés de la réalité, écrit Lord Maginnis of Drumglass, membre de la Chambre des Lords du Parlement britannique.

Même à la suite d'une grande conférence tenue à Varsovie sur le thème de la politique au Moyen-Orient, le Royaume-Uni et l'Europe restent en désaccord avec les États-Unis au sujet de l'accord nucléaire iranien et de la question plus large de savoir comment traiter avec le gouvernement de la République islamique.

Lire la suite...