Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 Iran Manif - Ainsi va l'Iran des mollahs. La crise de l'eau prend des dimensions gigantesques et les autorités se contentent de les répertorier, d'y mettre des chiffres, de les minimiser surtout, mais pas dy remédier.

Le premier vice-président de Rohani en Iran vient d'évoquer la pénurie d'eau potable. "6600 villages du pays connaissent une très mauvaise situation en matière d'eau potable", a annoncé Eshagh Jahanguiri dans une réunion du "QG de l'économie de résistance" et "doivent se ravitailler en camions citernes".

Il va sans dire que cette pénurie d'eau accélère l'exode rural et l'arrivée dans les zones urbaines d'une population pauvre venant grossir les bidonvilles.

"Nous devons nous en occuper", a-t-il déclaré sans ciller, alors que cela fait des années que le danger menace. Or pour le régime, le danger ne  vient pas du manque d'eau et de la souffrance que cela entraine, mais de la colère qui gronde justement dans ces bidonvilles et qui risque d'exploser à tout moment. 

 

 

 

 

IRAN 
Septembre 2018

  30 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions