Iran Manif - Le Groupe d'action financière (Gafi), qui coordonne la lutte de 33 pays contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, a dénoncé vendredi huit pays ayant des "déficiences stratégiques" en la matière, et a appelé à sanctionner en particulier l'Iran.

"Afin de protéger le système financier international des risques du blanchiment d'argent et du financement du terrorisme, et d'encourager à davantage se conformer aux normes (des Etats membres, ndlr), le Gafi a identifié les Etats qui ont des déficiences stratégiques", a indiqué l'organisation intergouvernementale dans un communiqué transmis par le département américain du Trésor.

Parmi ces huit pays, l'Iran est le seul à faire l'objet d'un "appel du Gafi à ses membres et autres Etats à appliquer des mesures de rétorsion pour protéger le système financier international".

Le Gafi a été créé lors d'un sommet des pays riches du G7 à Paris en 1989, pour lutter contre le blanchiment, et sa mission a été étendue au terrorisme en 2001. Il compte 33 Etats membres, et deux organisations supranationales (Conseil du Golfe et Commission européenne).

(AFP)

Par Perviz Khazaii *

The Huffington Post, 18 février - En 1978, en pleines protestations populaires en Iran contre le chah, j'étais diplomate en poste à la division du droit international du ministère iranien des Affaires étrangères. J'ai également fait partie d'un comité secret qui organisait l’opposition contre le chah au ministère. Quelque temps plus tard, je suis devenu un représentant du ministère dans un conseil clandestin chargé de coordonner les grèves des employés et dans les organisations nationales (la BBC m'avait surnommé le « diplomate rebelle » dans une interview).

Lire la suite...

LEMONDE.FR - L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) s'est inquiétée, jeudi 18 février dans un rapport, de possibles activités iraniennes visant à mettre au point une ogive nucléaire. Dans des termes inhabituellement directs, le rapport laisse entendre pour la première fois que l'Iran cherche activement à acquérir la capacité de fabriquer des armes nucléaires.

Lire la suite...

New York Times, Editorial, 12 février - Pour résoudre un différend avec le Conseil provincial de Tikrit, cette semaine, le Premier ministre irakien Nouri Kamal al-Maliki a fait ce que tout bon autocrate ferait : il a envoyé l'armée. Le problème c’est que M. Maliki n'est pas censé être un autocrate. Et les Etats-Unis ne forment pas l'armée irakienne pour qu'elle soit utilisée à des fins de coercition politique.

Lire la suite...

Valeurs actuelles, 11 février - Tenue par les Etats-Unis pour un groupe terroriste, l’Organisation des moudjahidine du peuple iranien (OMPI) est en pointe dans la contestation. Membre de ce parti et porte-parole du Conseil na­tional de la résistance iranienne (en exil), Af­chine Alavi explique la vraie nature de cette “révolution verte” et le rôle exact de son mouvement.

En quoi cette contestation est-elle différente des précédentes ? Cette révolte est doublée d’une fracture profonde au sommet du régime, ce qui amplifie sa portée, exemplaire dans la durée – déjà huit mois – malgré l’ampleur de la répression. La révolte initiale contre les fraudes électorales s’est transformée en un rejet total du système. Nous assistons à l’agonie d’un régime qui a épuisé ses ressources, et qui se retrouve dans une impasse fa­tale.

Lire la suite...

L'Iran et le nucléaire : la fuite en avant
Affaiblie au sommet et à la base, la République islamique connaît une crise sans précédent.

Valeurs actuelles, 11 février - Malgré la violence de la répression, la contestation continue, sur fond de surenchère nucléaire. Ce 11 février devait marquer un tournant pour Mahmoud Ahmadinejad, à la tête d'un régime affaibli.

A lire, l'article de Frédéric Pons : http://www.valeursactuelles.com/actualités/monde/iran-fuite-en-avant.html

Lire la suite...

Par Firouz Mahvi

La Gaceta (Espagne), 12 février - 31 ans après la révolution iranienne qui a renversé le chah, des protestations et des affrontements se sont déroulés hier à Téhéran et dans d'autres villes. Les affrontements se sont intensifiés entre jeunes et forces de sécurité, et les agents du gouvernement ont arrêté un grand nombre de manifestants.

Lire la suite...

Nouvel Obs, 11 février - Le Trésor américain va geler les avoirs "de ceux qui font proliférer les armes de destruction massive". Il cible notamment le général Rostam Qasemi. Les Etats-Unis veulent renforcer leurs sanctions contre l'Iran. Ils souhaitent viser en particulier des entreprises liées aux Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime islamique.

Lire la suite...

IRAN 
Octobre 2018

  15 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions; septembre : 33 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions